Nos pratiques professionnelles s'appuient sur différents courants pédagogiques. Pour vous faire partager nos valeurs en voilà quelques exemples qui pourrait fortement vous intéresser.

Le pédiatre Emmi Pikler, à partir de ses observations et de ses recherches sur le jeune enfant et son mode d’évolution, a su construire un accompagnement du développement du bébé et une pédagogie de la prime enfance particulièrement innovante et d’une grande pertinence.

Emmi Pikler

Motricité libre, référence, importance du soin… Voilà près de quarante ans que les observations de la pédiatre hongroise Emmi Pikler, alors directrice de l’Institut Lóczy, ont changé le regard de professionnels sur la petite enfance. Si de nombreuses structures d’accueil s’inspirent aujourd’hui de l’approche piklerienne dans leur projet pédagogique, pour un accueil plus respectueux de l’enfant, ses travaux restent encore méconnus ou difficiles à accepter.

Une méthode , quatre principes: 

-Une « activité autonome ».

-La mise en place d’une « relation affective privilégiée » entre l’éducateur, la puéricultrice ou « nurse » et l’enfant.

-La nécessité de favoriser chez l’enfant la prise de conscience de lui-même et de son environnement.

-L’ Importance d’un bon état de santé.

L’activité autonome de l’enfant

  • Dans cette pédagogie, les adultes essayent d’intervenir le moins possible dans les activités des enfants. Les éducateurs veillent à offrir aux enfants un environnement rassurant, sans dangers.

  • « Développer le goût pour l’activité autonome est essentiel pour que les enfants deviennent des adultes “créatifs et responsables” ».
     

Une présence de l’adulte particulière (système de référent)

  • La méthode Lóczy-Pikler accorde une place toute particulière à la relation, l’interactivité entre l’adulte et l’enfant.

  • Ici, l’objectif est de mettre en place « une relation réelle, mais consciemment contrôlée, dans laquelle l’adulte ne fait pas peser sur l’enfant sa propre affectivité et ses attentes personnelles. »

  • Deux « types » d’interactivités sont alors mis en place. « Distant » pendant les activités, les adultes assurent un suivi plus poussé et individualisé dans les soins.

  • « L’attention donnée pendant les soins est la garantie d’un niveau d’échange indispensable, mais suffisant pour que l’enfant ne sombre pas dans l’inaffectivité ni dans le syndrome d’insatisfaction affective ».

Favoriser chez l’enfant la conscience de lui-même et de son environnement

  • La méthode Lóczy-Pikler cherche à favoriser chez l’enfant la prise de conscience de lui-même.

  • L’enfant est ainsi mis au cœur de son propre projet éducatif. L’équipe éducative veille à respecter les rythmes de l’enfant et à stimuler sa participation lors des soins et du maternage.

  • De même, les éducateurs veillent à ce que l’environnement de l’enfant soit stable de façon à ce qu’il puisse en prendre peu à peu conscience. 

Un bon état de santé physique

  • Une dimension essentielle pour la pédagogie Lóczy-Pikler, qui est garantie par une approche et des soins individualisés. Chaque enfant bénéficie d’une prise en charge individualisée, que ça soit pour l’alimentation ou le rythme des activités.

  • Les activités au grand air sont favorisées.

La pédagogie Montessori, c’est quoi ?

Favoriser la confiance en soi, l’autonomie, tout en permettant à l’enfant d’évoluer à son propre rythme et en toute liberté. Telles sont les promesses de la pédagogie Montessori.

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir. »

Telle est la philosophie de l’éducation de Maria Montessori, première femme médecin d’Italie, dévouée à la cause des enfants.

« Éduquer, ce n’est pas dresser » .

Sa révolution ? Mettre à la disposition des enfants un matériel adapté, mais surtout, les laisser libres de choisir eux-mêmes les activités qu’ils souhaitent faire, pendant le temps qu’ils le désirent. Elle constate alors, avec surprise, que les tout-petits, sont capables de faire preuve d’une concentration et d’une autodiscipline inattendues. C’est ainsi que naît la pédagogie Montessori : dès lors que l’enfant se trouve dans un environnement propice, accompagné par un éducateur qui s’adapte à lui et le stimule, l’enfant apprend par lui-même, à son rythme. 

Les principes de la pédagogie Montessori

 

  • La liberté

C’est une notion fondamentale de la pédagogie Montessori. Les enfants sont libres de choisir l’activité qu’ils souhaitent faire parmi celles qui leur sont proposées.

  • L’autodiscipline

Elle va de pair avec la notion de liberté. Il ne s’agit pas tant d’avoir « juste » ou « faux » que de s’exercer à faire, de se perfectionner dans l’activité.

  • L’action en périphérie

Selon Maria Montessori, il est plus profitable d’agir sur son environnement plutôt que sur l’enfant lui-même. En pratique, il s’agit par exemple de parler moins fort pour l’inciter à en faire autant, plutôt que de lui ordonner de le faire. Ou encore, de mettre à sa portée un meuble à chaussures et à chaussons, plutôt que de lui demander d’aller les ranger ou les chercher dans un placard.

  • Le respect du rythme de chacun

Peu importe que l’enfant soit rapide ou lent, tant qu’il est concentré. Le rythme de chacun peut varier en fonction des moments de la journée, de l’activité, des différentes périodes de son développement, et que les apprentissages des enfants se font par à-coups.

  • L’apprentissage par l’expérience

Pour s’approprier les concepts, l’enfant doit manipuler avec ses cinq sens. Là encore, cela passe par l’utilisation de matériel adapté.

  • L’éducation, une aide à la vie

Selon Maria Montessori, l’enfant est potentiellement bon, et il suffit de le respecter pour qu’il le reste. Le respecter, c’est l’inviter à respecter les autres, et donc, le préparer à une vie sociale harmonieuse. Le but de l’éducation montessorienne est d’aider l’enfant à acquérir une discipline intérieure.

Célestin FREINET

Né à Gars en 1896, Célestin Freinet fut l'initiateur du mouvement

d'éducation nouvelle. Tous les modèles de pédagogies alternatives

ont emprunté à la pédagogie de Freinet.

Ses principes pédagogiques

 

Les principes de la pédagogie Freinet peuvent se résumer en deux points :

  • Elle est fondée sur l'expression libre des enfants.

  • C'est une éducation populaire et laïque, qui prépare les enfants et les adolescents d'aujourd'hui à penser et agir sur le monde de demain.

 

Concept de "méthode naturelle"

Concept spécifique à la pédagogie Freinet, la méthode naturelle se définit ainsi : elle fait l'hypothèse qu'un certain nombre de connaissances pouvaient être acquises par le même processus naturel que celui qui permet d'apprendre à se tenir debout, à marcher ou à parler.

Remarque : il s'agit de favoriser un élan vital de l'enfant, qui est naturellement curieux.

 

Pédagogie Freinet : expérimentation et expression libre

Pour Célestin Freinet, l'enfant est un expérimentateur né. D'où un certain nombre d'aspects de sa pédagogie :

  • Elle permet à l'enfant de découvrir par lui-même une grande partie de ce qu'il apprend.

  • L'enfant développe ses apprentissages naturellement, par l'expérimentation.

  • Le professionnel est là pour proposer un environnement favorable, organiser le travail et stimuler les apprentissages.

  • Dans une classe Freinet, l'enfant est l'auteur de ses apprentissages. 

  • Quand l’espace est correctement organisé, il passionne l'enfant qui n'a alors besoin que de. très peu d'intervention de l'adulte.

Nos structures sont partenaires de :

La communauté de communes Saône Beaujolais

Et nous sommes aussi

très Beaujolais

Les communes accueillantes

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now